Préparer un BTS en contrat d’apprentissage

Le BTS est un diplôme d’État qui permet de valider une formation de niveau bac+2. On peut préparer le BTS en contrat d'apprentissage dans le cadre d’une formation en alternance, après baccalauréat. Cependant, quels sont les BTS qui peuvent être préparés en apprentissage ? Où préparer un BTS en apprentissage ? Qui est chargé de superviser la formation en contrat d’apprentissage ? Quels sont les avantages de ce type de BTS ? On fait le point.

Quels sont les BTS envisageables en contrat d’apprentissage ?

Si le BTS est aujourd’hui populaire et davantage adulé par un grand nombre de nouveaux bacheliers, c’est en général grâce à la finalité de la formation (cursus à visée professionnelle) et son ouverture sur le marché de l’emploi, mais aussi les nombreuses possibilités d’études qu’il offre. En outre, la plupart du temps, les BTS peuvent être préparés en alternance sous un contrat d’apprentissage. C’est notamment le cas avec les spécialités ci-dessous :

  • BTS MUC (Management des Unités Commerciale)
  • BTS Banque
  • BTS Électrotechnique
  • BTS Tourisme
  • BTS NRC (Négociation et Relation Client)
  • BTS PI (Professions Immobilières)
  • BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations)

NB : si les avantages liés à cette formule de formation sont conséquents, vous ne devez cependant pas oublier qu'elle implique un gros investissement personnel.

Où peut-on préparer son BTS en apprentissage ?

Le BTS, de par sa diversité, peut se préparer dans différents organismes de formation en contrat d’apprentissage. Que ce soit au sein d'un centre de Formation d’Apprentis (CFA) public ou privé ou d’une Unité de Formation par Apprentissage(UFA) généralement publique et qui dépend d’un lycée ou d'une université. Il existe également la possibilité de le préparer dans une Section d’Apprentissage (SA) via un contrat conclu avec un établissement d’enseignement public ou privé ou un établissement de recherche qui dépend d’un autre ministère autre que celui de l’éducation nationale.

Qui est chargé de superviser votre formation ?

Si la formation implique en général 3 parties (l’alternant, l’établissement de formation et l’employeur), elle reste cependant très encadrée, puisque les apprenants sont soumis à un double contrôle mené conjointement par l’inspection de l’apprentissage et l’inspection du travail. Le premier organisme veille au bon déroulement de la formation en entreprise et ses aspects pédagogiques, tandis que le second est chargé de superviser l’application des obligations légales auxquelles sont soumis les employeurs.

D’autre part, il existe deux étapes qui demeurent déterminantes dans la concrétisation d’un BTS en apprentissage et elles méritent d’être anticipées de façon méthodique et motivée : la recherche d’un établissement proposant la formation et d’une entreprise susceptible d’accueillir le candidat. Plus tôt vous vous y mettez, mieux c’est !

Quels sont les avantages d'un BTS en apprentissage ?

Le choix de suivre ses études via un BTS en alternance, préparé sous un contrat d’apprentissage, offre de nombreux avantages aussi bien aux apprenants qu’aux employeurs. Pour les premiers, la formule permet de :

  • préparer un diplôme tout en acquérant une solide expérience professionnelle.
  • faciliter l’insertion professionnelle (80% des apprenants trouvent un emploi à l’issue de la formation, certains se voient même proposer un CDI dans l’entreprise qui les a formés).
  • bénéficier de l’allocation chômage si à l’issue du contrat l’apprenant se met à chercher un emploi.
  • bénéficier de l’exonération des frais de scolarité tout en étant rémunéré.
  • faire prendre en compte les années d’apprentissage dans le calcul de la retraite.

Quant aux employeurs, différents avantages pécuniers non négligeables sont à mettre en avant pendant la quête d’une entreprise. Ainsi, ils bénéficient de :

  • l’exonération (totale ou partielle) de leurs cotisations sociales
  • une indemnité compensatrice forfaitaire versée par la région d’implantation
  • un crédit d’impôt apprentissage (1 600 €/apprenant)
  • un non versement de taxe d’apprentissage puisque l’apprenant n’est pas pris en compte dans la manne salariale.
Rédiger par l'équipe BTS Alternance

Laisser un commentaire