BTS en alternance, kesako ?

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est un diplôme de plus en plus convoité par les étudiants du fait de son caractère attrayant et sa capacité à faciliter l’obtention d’un emploi, après deux années de formation post-bac. L’obtention du bac est donc la condition sine que non pour accéder à la formation. De plus, on peut le préparer dans un lycée professionnel ou dans une filière universitaire voire au sein d’un Centre de Formation d’apprentis. Le cursus BTS offre deux formules de formation : l’alternance et la formation classique. Dans cet article nous allons mettre l’accent sur l’alternance.

Choix du BTS en alternance : apprentissage ou professionnalisation ?

Après le baccalauréat, la quasi-totalité des nouveaux bacheliers se lancent à la recherche d'un diplôme susceptible de leur ouvrir rapidement de nombreuses portes sur le monde de l’emploi. Pour atteindre cet objectif, le BTS en alternance est régulièrement cité comme une alternative intéressante du fait qu’il conduit à de nombreuses opportunités professionnelles, après seulement deux ans d’études supérieures. Les possibilités de parcours couvrent pratiquement l’ensemble des secteurs d’activité, allant de la comptabilité à l’électrotechnique en passant par les fonctions commerciales, le marketing ou encore l’immobilier.

Deux contrats sont accessibles dans le cadre d'un BTS en alternance : contrat de professionnalisation et contrat d'apprentissage. Mais il n'existe pas de différences flagrantes entre les deux, bien au contraire ils présentent les mêmes avantages : les alternants bénéficient de la gratuité des études, d'une expérience professionnelle concrète, d'un statut de salarié assorti d'une rémunération, quel que soit le contrat choisi.  Par ailleurs, dans les deux cas, un BTS prévoit 1 100 heures de formation minimum.

Il existe tout de même quelques spécificités pour les deux types de contrat. Par exemple, un candidat de 26 ans et plus n'a pas droit à un BTS en contrat d'apprentissage, sauf dérogation. Et si ce contrat est moins avantageux que le contrat de professionnalisation, en termes de rémunération, il est néanmoins plus facile de trouver un employeur puisqu'il est moins couteux pour la société. Aussi, la formation en apprentissage nécessite obligatoirement un maître d'apprentissage, donc mieux encadrée, alors que le tuteur est optionnel dans le cadre d'un BTS en contrat de professionnalisation, par exemple.

Quelques bonnes raisons de faire son BTS en alternance

S’il est nécessaire de le répéter, encore une fois, faire le BTS en alternance a cela d’avantageux qu’il permet aux étudiants de se former concrètement à un métier. C’est une option davantage sollicitée par les étudiants puisqu’elle leur permet d’avoir un avant-goût du milieu professionnel et de perfectionner certaines connaissances techniques très recherchées par les entreprises. Les alternants se verront ainsi investis de véritables missions professionnelles, plus concrètes que lors d’un stage, et jouiront de tous les avantages d’un salarié, puisqu’ils sont considérés comme tel. Enfin, la rémunération est calculée en fonction du type de contrat qui lie l’alternant à l’entreprise, mais aussi selon son âge.

Rédiger par l'équipe BTS Alternance

Laisser un commentaire