Le BTS en contrat d’apprentissage et généralités

Dans le cadre d'un BTS en alternance, les candidats peuvent être recrutés via deux pistes : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le premier est une valeur sûre depuis longtemps (formule diplômante) et le second est une formule plus récente qui a remplacé le contrat de qualification (formule qualifiante).  Découvrez dans cet article la présentation du contrat d’apprentissage.

BTS : le contrat d’apprentissage pour qui ?

Des deux contrats, il est le plus ancien ; le contrat d’apprentissage est également le plus utilisé et le plus encadré des contrats accessibles en alternance. En plein développement actuellement, il est pris en charge par les régions, notamment dans l’enseignement supérieur.

Cependant, si vous caressez le rêve de préparer un BTS en apprentissage, sachez que la formule s’adresse aux jeunes dont l’âge oscille entre 15 et 25 ans. Mais il est possible de repousser cette limite d’âge si l’apprenant prépare un diplôme ou un titre supérieur à celui dont il est déjà titulaire (jusqu'à 30 ans), ou s’il y a une interruption du contrat d'apprentissage pour des raisons indépendantes de sa volonté. Par contre, aucune limite d'âge n’est fixée pour les candidats reconnus travailleurs handicapés ou s’ils envisagent la création ou la reprise d’une entreprise nécessitant l'obtention d'un diplôme.

En ce concernent les jeunes de 15 ans, il est possible de bénéficier du dispositif d'initiation aux métiers en alternance (DIMA). Ils pourront ainsi entamer une activité professionnelle sous statut scolaire.

Pourquoi le contrat d’apprentissage ?

Les avantages du BTS en apprentissage sont multiples. Déjà, il s'agit d'un contrat particulier qui peut être conclu en CDD ou en CDI. Dans le second cas, aucune période d'essai n'est prévue si l'embauche est effective.

En plus, le contrat est soumis à un encadrement rigoureux : la formation est contrôlée par l'Éducation nationale et de la région, tandis qu'en entreprise, un tuteur se charge d'encadrer les nouveaux apprenants, de sorte à leur transmettre certaines connaissances indispensables à l'exercice de d'un métier. Enfin, une rémunération mensuelle est versée par l'employeur. Celle-ci est calculée en pourcentage du Smic et varie de 25 % à 78 %, en fonction de l'âge de l'apprenti et de l'année d'exécution du contrat. La scolarité est gratuite en plus, car financée par l’employeur et la région.

Lieu et durée de la formation ?

Le contrat peut entre un et trois ans voire 4 quatre pour les travailleurs handicapés. Et si cette durée peut être prolongée, notamment en cas d'échec à l'examen, on peut également l'écourter pour prendre en considération le niveau initial de compétences. À noter, par ailleurs,  que toutes les entreprises, privées et publiques, peuvent embaucher en contrat d'apprentissage.

 

Concernant l'organisation de la formation, les enseignements théoriques sont dispensés par un centre de formation d'apprentis (CFA) ou une section d'apprentissage (SA), en lycée professionnel ou à l'université.

Rédiger par l'équipe BTS Alternance

Laisser un commentaire